Éditions du Dauphin - Religions 
Religions

Afficher tous les 12 résultats

Trier par:
    • Pourquoi je suis chétienne ? Par: Ghislaine de Montangon 16,00

      Découvrir le sens profond de sa vie, le pourquoi des difficultés et des joies de son existence sont des questions que chacun est amené à se poser un jour ou l’autre. Ayant eu à traverser des épreuves douloureuses, l’auteure s’est confrontée à cette immense quête.
      Ce livre nous offre une synthèse de cette longue recherche qui est le fruit de son propre parcours. Elle a eu la chance d’y être accompagnée par deux grands guides spirituels, Arnaud Desjardins et Yvonne Trubert, qui lui ont permis de se construire et d’acquérir progressivement une ouverture de coeur, source de paix intérieure et de joie de vivre….L’intérêt de ce livre très actuel repose sur la démarche de l’auteure qui fait appel autant à de récentes avancées scientifiques – notamment sur la Conscience – qu’aux travaux d’exégèse d’Annick de Souzenelle sur la Genèse et de Maurice Gillabert sur l’Evangile selon Thomas. C’est dans ce chemin que l’auteur redécouvre un christianisme mystique, celui du « Je SUIS » et du pouvoir infini des « énergies créatrices », celles de l’AMOUR.
      Être Chrétienne, c’est aujourd’hui pour l’auteur pouvoir affirmer l’existence certaine, indubitable, d’une Energie divine à l’œuvre dans chaque être vivant et dans l’univers entier.
      Le lecteur trouvera à travers ce récit authentique un chemin pour l’accompagner dans ses propres recherches

    • L’apocalypse de St Jean Par: Kléa 24,00

      Ce livre est le testament initiatique de saint jean, disciple bien-aimé – et bien instruit – de Jésus-Christ. Magnifique mais discrète évocation des sept clés que sont la numérologie, l’astrologie, le tarot, l’arbre des Sephiroth, les lettres hébraïques, l’alchimie et toute transformation intérieure, il n’a certes rien d’effrayant, mais informe avec vigueur que la purification est la seule voie d’ascension possible. L’Apocalypse n’est donc pas une prophétie de destruction ou de fin du monde, comme le bruit en a trop longtemps circulé, mais une voie d’ouverture et d’évolution que chacun peut assimiler selon sa propre sensibilité

      L’auteur a tenté de revenir aux sources pures qui décodent presque chaque phrase du texte : les opérations alchimiques jusque-là mystérieuses et les sentiers de l’arbre de vie y trouvent leur place. Elle estime qu’il est plus que temps de rendre à saint jean ce qu’il nous a donné : une illumination de la vie et de l’âme, un message de compréhension et d’amour, une meilleure connaissance de l’univers et de l’individu qui s’y intègre.

      Kléa est l’auteur de nombreux ouvrages sur la numérologie, le tarot et l’astrologie dont « Les Lettres-Nombres, énergies vivantes au quotidien » (numérologie), et « Au fil d’Arcane » (tarot), parus chez le même éditeur.

    • A la recherche de Dieu, l’approche d’un physicien Par: André Rousset 18,30

      ….L’auteur trace une frontière précise des connaissances actuelles à l’intérieur desquelles le divin est exclu. Il reconnaît cependant qu’au delà de ces limites, Dieu a encore ses chances. Mais les scientifiques reculent inexorablement cette frontière. Il montre que les questions existentielles trouvent des éléments de réponses de plus en plus convaincants dans la science. André Rousset, physicien des particules élémentaires, élève de Louis Leprince-Ringuet et collaborateur d’André Lagarrigue, a construit des chambres à bulles à liquide lourd qui ont été utilisées auprès des accélérateurs du Centre d’études nucléaires de Genève. Il a dirigé le programme Gargamelle qui a permis en 1973 la découverte des courants neutres faibles.

    • Les mystères de la Bible Par: Jack Ensign Addington 15,15

      « …Si vous avez pensé que la Bible est ennuyeuse, déroutante, contradictoire, difficile et désuète, j’espère vous montrer dans ce livre que la Bible est une mine d’inspiration qui répond à tous les besoins humains, un trésor d’idées, une source infinie de sagesse, mais, avant tout, un livre de Vie… » Tel est le dessein que forme Jack Ensign Addington dans ce livre. Un dessein qu’il réalise pleinement grâce à son approche initiatique qu’il propose de la Bible. Jack Addington fut un avocat, pasteur et auteur reconnus. Il fut dans les années 1960 un des pionniers de la pensée positive.
      Lors de ses 20 années de pratique en tant que Pasteur, il fonda 2 églises dans 2 grandes villes des Etats Unis en Californie.
      . Il fut le co -fondateur, avec sa femme Cornélia, de la fondation « abondance de vie », et mena son enseignement à des milliers d’étudiants aux Etats Unis et au Canada grâce à de nombreuses émissions de radio et de publications de son magazine qui le fit connaître dans les années 1970. Il prit sa retraite dans le Montana et mourut en 1998.

    • Pèlerinage au Mont Athos – Le jardin de la vierge Par: Frère Jean 18,55

      Le Pèlerinage du Mont Athos suit l’itinéraire spirituel sur la Sainte Montagne du Frère Jean, moine orthodoxe. A travers les belles photographies de ce livre, le lecteur se trouve à l’intérieur de la clôture monastique et non du côté du touriste. Ici le moine regarde ou sourit à un frère, il ne pose pas.

    • Les cent fleurs du Tao Par: Elisabeth Andrès Kyu-Yong Byun 18,55

      Alors que la vie sociale des Chinois s’est toujours harmonisée au jeu des concepts confucéens, leur vie obéit aux certitudes taoïstes. Proposant un art de vivre qui touche toutes les voies de l’être dans son évolution, le taoïsme a profondément marqué la vie chinoise et il n’est pas étonnant que le célèbre Tao Te King, nouvellement traduit dans ce volume, ait exercé une telle fascination, qui tient à la profondeur mystérieuse de son enseignement.

    • Prières Juives Par: Jean Tourniac 18,55

      « Quand les hommes de prières proclament l’Unité du Saint Nom avec amour et révérence, les murailles ténébreuses de la terre se fendent en deux et la face du Roi céleste se révèle, illuminant l’univers » (Zohar). Les prières et bénédictions, qu’elles soient individuelles ou collectives, familiales ou synagogales, occupent une place importante dans la vie juive. L’espérance y est toujours présente et demeure comme l’ancre de salut de la postérité d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, en dépit des déportations, des souffrances et du martyr…

    • La porte de l’appartement des femmes Par: Jean Biès 19,80

      Le grand mystique Soufi Ibn Arabi voyait dans la femme une “manifetation des attributs de Dieu”. Elle était pour lui l’image de la sagesse, de la puissance et de la beauté divines. Ce sont ces qualités spirituelles qui font accéder l’homme à sa réalité cachée, le font naître à lui-même. Chacune des femmes présentées ici est femme d’exemple, d’éveil, et parole de vie. Et cet ouvrage plein de délicatesse rend à la femme un hommage qui lui fut trop rarement consenti.

    • Fils de lumière Par: Frère Jean 18,55

      « Après quelques années passées au désert de Juda, je suis revenu à Paris où l’on m’a demandé de témoigner de l’enseignement que j’avais reçu des Pères. Ce livre est ainsi une réponse aux questions diverses qui m’ont été posées au cours de conférences. » Frère Jean.

    • L’initiatrice Par: Jean Biès 21,60

      Un jour de 1951, un jeune garçon, perdu dans le monde moderne et déjà pétri de rationalisme, entre dans une librairie d’Alger. Une femme d’exception lui fait faire une découverte qui a valeur de coup de foudre : les sagesses orientales, soufisme, hindouisme, orthodoxie.
      Elle deviendra vite sa conseillère, sa confidente et son amie, présidera bientôt à sa seconde naissance, l’initiera à l’art du bonheur. Trente années de tendresse, dans le partage passioné des mêmes recherches sprirituelles qui donnent sens à la vie. D’où un livre étonnamment heureux, profondément taoïste, écrit dans ce style magicien dont l’auteur a le secret.

    • Lettres de Rumi Par: Djalâl-Od-Dîn Rûmî 16,95

      Ces lettres du plus grand mystique et poête de langue persane, qui n’avaient jamais été traduites, sont précieuses à plus d’un titre : émanant d’un maître sublime, elles constituent une approche presonnelle de sa pensée, de ses relations avec sa famille, ses amis et les grands personnages de son époque. On peut ainsi saisir sur le vif le climat socio-culturel de cet empire seldjoukide d’Anatolie qui, deux siècles durant, donna la plus haute image de la tolérance religieuse. Djalâl od Dîn Rûmî mourut en 1273, pleuré par toute la population, sans distinction de croyances.

    • Konya ou la danse cosmique Par: Eva de Vitray-Meyerovitch 20,10

      Au cœur de la Turquie, l’un des hauts-lieux du monde nous invite à sa découverte. A l’une des plus anciennes communautés urbaines, datant de 9 000 ans, succéda le royaume des Hittites, dont le mystère n’a été que tout récemment éclairci. Puis la cité romaine d’Iconium devint le berceau du Christianisme, Saint Paul y ayant prêché, pour la première fois, l’Evangile. Après le déclin de Byzance, Iconium devint Konya, capitale de l’empire seldjoukide qui, pendant deux siècles, devait favoriser un extraordinaire oecuménisme religieux et culturel.