• img-book

    René Maran

14,20


Quantité:

Savorgan de Brazza

Thème: . Par: René Maran

Ce livre est l’histoire de Pierre Savorgnan de Brazza (1852-1905), italien naturalisé français, grand explorateur du début du siècle à qui l’on doit le nom de la ville de Brazzaville (Congo).
Il explora la rive droite du fleuve Congo ouvrant la voie à la colonisation française en Afrique équatoriale. Sa bonhomie, son charme, son approche pacifique des Africains faisaient de Brazza une figure d’exception parmi ses contemporains qui exploraient l’Afrique au nom des grandes puissances occidentales.
Les populations locales de Brazzaville ont rendu récemment hommage à Savorgan de Brazza en élevant un mausolée à son attention. Ces cendres y furent également transférées en octobre 2006.

René Maran (1887-1960), remporte le 1er Prix Goncourt attribué à un noir en 1921 avec son livre intitulé « Batouala ». Aîné d’Aimé Césaire (1913-2008), homme de lettres Martiniquais, et de Léopold Sédar Senghor (1906-2001),poète, écrivain et homme politique sénégalais. René Maran demeure le grand oublié de cette littérature Antillaise que l’on nomme aujourd’hui « francophone ». Alors que Léopold-Sédar Senghor en a lui-même fait le « précurseur de la négritude ».
Batouala, roman qu’il juge « trop noir et non-européen » pour les Français le fera connaître, et déclenchera un vent de scandale notamment auprès des responsables de l’administration coloniale qui interdit la diffusion du livre en Afrique (Maran sera contraint de démissionner de son poste).

Fidèle corps et âme à la France (il voudra même s’engager dans l’armée lors de la première guerre mondiale), il n’en demeure pas moins critique du système colonial, système qui empêcha son père d’obtenir la Légion d’honneur. Sa fonction d’administrateur des colonies le met dans une position délicate : il se doit de servir son pays qu’il chérit tant, mais ne peut s’empêcher de se sentir solidaire des peuples d’Afrique équatoriale française. Ce sentiment de double appartenance sera cristallisé dans son roman « Un homme pareil aux autres ».

14,20


Quantité:

ISBN: 9782716314091
Titre: Savorgan de Brazza
Parution: 17/09/2009
Nombre de pages: 240
Format: 15 x 22

A propos de l'auteur
René Maran (1887-1960), remporte le 1er Prix Goncourt attribué à un noir en 1921 avec son livre intitulé « Batouala ». Aîné d’Aimé Césaire (1913-2008), homme de lettres Martiniquais, et de Léopold Sédar Senghor (1906-2001), poète, écrivain et homme politique sénégalais. René Maran demeure le grand oublié de cette littérature Antillaise que l’on nomme aujourd’hui « francophone ». Alors que Léopold-Sédar Senghor en a lui-même fait le « précurseur de la négritude ». Batouala, roman qu’il juge « trop noir et non-européen » pour les Français le fera connaître, et déclenchera un vent de scandale notamment auprès des responsables de l’administration coloniale qui interdit la diffusion du livre en Afrique (Maran sera contraint de démissionner de son poste). Sa fonction d’administrateur des colonies le met dans une position délicate : il se doit de servir son pays qu’il chérit tant, mais ne peut s’empêcher de se sentir solidaire des peuples d’Afrique équatoriale française.