• img-book

    Elisabeth Deconchat, Elisabeth Chauveau,

29,00


Quantité:

Des poupées signées Limoges

Thème: . Par: Elisabeth Deconchat, Elisabeth Chauveau,

Limoges, capitale du Limousin va peu à peu développer un artisanat de luxe qui sera couronné au XVIIIe siècle par la découverte des mines de kaolin et le développement de l’art de la porcelaine. C’est le Comte d’Artois, futur Charles X qui fera de Limoges un grand centre porcelainier sans porter ombrages à Sèvres. Après la Révolution, Limoges va se développer grâce à la création de nombreuses entreprises spécialisées particulièrement dans l’art de la table. Il faudra attendre la Grande Guerre pour que les fabricants français de jouets et surtout de poupées demandent de produire des têtes à Limoges afin de remplacer celles importées d’Allemagne, l’ennemie à combattre.
Cette branche de l’industrie porcelainière sera de courte durée puisqu’elle débutera au début du conflit pour disparaitre au milieu des années vingt. Toutefois, une petite production de têtes perdurera bien au-delà de l’entre-deux-guerres.

Dans cet ouvrage, l’auteur Élisabeth Deconchat nous présente cette branche de l’industrie porcelainière qui fit appel, en son temps à des sculpteurs pour créer des visages aux noms évocateurs comme Lorraine, Chérie ou Caprice. Ces créations furent beaucoup utilisées par le mouvement de la Renaissance de la poupée française qui se développa dès 1915 sous le patronage des Arts Décoratifs et qui fit l’admiration de bien des critiques de l’époque.

Cette période marque aussi un tournant décisif dans la vie des femmes limousines dont beaucoup resteront veuves après le conflit. En s’engageant dans l’économie française, elles vont, grâce à leur travail, subvenir aux besoins de leur famille et ouvrir, comme de nombreuses femmes françaises, la porte de leur indépendance.

Ce livre illustré (200 photos couleurs et N&B, photos d’archives) nous offre une nouvelle image de cette fabrication limougeaude, l’auteur ayant rencontré quelques descendants de fabricants, souvent méconnus (Couty, Balleroy, Lanternier, Guérin, Boyer, Plainemaison, Maureil, Chapeau & Charles). Elle lève le voile sur bien des aspects de cette production si mal connue. Malgré la rareté ou la difficulté à utiliser les documents d’époque devenus presque illisibles, les poupées conservées par les familles de porcelainiers ou des collectionneurs permettent de nous faire revivre ce défi réalisé dans un esprit patriotique.

Originaire du Limousin, passionnée de poupées depuis toujours et brocanteuse acharnée, Élisabeth Deconchat collectionne des poupées anciennes et plus particulièrement celles nommées « têtes Limoges » qu’elle restaure aussi en totalité (tête, corps et y compris les habits).
Récemment membre du Cerp, elle nous livre ici ses dix années de recherche sur une époque peu connue de l’Histoire de la poupée.

Élisabeth Chauveau, titulaire d’une maîtrise d’Histoire et d’une licence d’Histoire de l’Art, nous prête ici sa connaissance de l’Histoire de la poupée. Sa participation à ce livre contribue à éclairer les lecteurs sur cette période méconnue allant de 1914 à 1930. Présidente du centre d’études et de recherches sur la poupée (CERP), elle est l’auteur de nombreux articles sur le sujet et de livres de référence chez le même éditeur.

29,00


Quantité:

ISBN: 9782716315081
Titre: Des poupées signées Limoges
Parution: 28/11/2013
Nombre de pages: 180
Format: 23 x 23

A propos de l'auteur
Originaire du Limousin, passionnée de poupées depuis toujours et brocanteuse acharnée, ÉLISABETH DECONCHAT collectionne des poupées anciennes et plus particulièrement celles nommées « têtes Limoges » qu’elle restaure aussi en totalité (tête, corps et y compris les habits). Récemment membre du Cerp, elle nous livre ici ses dix années de recherche sur une époque peu connue de l’Histoire de la poupée.
Elisabeth Chauveau, titulaire d’une maîtrise d’Histoire et d’une licence d’Histoire de l’Art, se passionne depuis son enfance pour les poupées. Ancienne Présidente du centre d’études et de recherches sur la poupée (CERP), elle est l’auteur de nombreux articles sur le sujet et de livres de référence : «Petitcollin, Histoire d’une fabrique de poupées et de jouets depuis 1860», « Les poupées Raynal, la marque de qualité, histoire d’une fabrique 1922-1979 », « Poupées et bébés en celluloïd » parus chez le même éditeur.