• img-book

    Elisabeth Chauveau, Elyane Jamard-Lacroix, Annick Buchy,


Quantité:

Les poupées de Modes & Travaux – Depuis 1951

Thème: . Par: Elisabeth Chauveau, Elyane Jamard-Lacroix, Annick Buchy,

C’est en 1919 qu’Edouard Boucherit créa, avec son épouse Renée, une nouvelle revue féminine appelée Modes & Travaux et dont le premier numéro parut en novembre dans leurs bureaux 10, rue de la Pépinière à Paris. Au lendemain de la Grande Guerre, le journal aura pour ambition d’aider la femme à devenir une parfaite maîtresse de maison. Il suit de près la mode et ses évolutions. Mais, dans les années trente, la crise économique mondiale se fait rapidement sentir et la couture ” à la maison ” va se développer : Modes & Travaux est alors en plein essor. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la revue donnera d’astucieux conseils à ses lectrices, mais, avec les conditions de travail difficiles, le journal paraîtra plus ou moins régulièrement. À la Libération, le mensuel va reprendre ses activités de manière régulière et, avec le Baby-boom, va décider d’étendre son audience aux petites filles de ses lectrices. Ainsi, à partir de 1951, Modes et Travaux créa une page réservée aux petites filles et intitulée “Le journal des petites filles de Modes et Travaux “. Feuille simple à l’origine, elle deviendra très vite une double page, et imprimée en noir et blanc dans les années 50, elle sera en couleurs au début des années 60. Ce magazine proposait des patrons pour habiller des poupées, mais offrait également des vêtements tout faits ainsi que des accessoires divers comme des chaussures, chaussettes, sacs à main, etc..

Parallèlement au développement de l’industrie du jouet, c’est en mars 1951 qu’apparaît pour la première fois la 1re poupée Modes & Travaux (fabrication Nobel), Françoise que l’enfant pourra habiller grâce aux explications du journal ; elle pourra également se procurer les patrons à la taille de la poupée et même acheter des vêtements tout faits. En août 1954, la poupée Françoise annonce aux jeunes lectrices la “naissance d’un petit frère”: Michel. Puis, en 1958, Modes et Travaux proposa une troisième poupée, au corps élancé, et portant perruque : Marie-Françoise.

En 1963, PetitCollin rachètera la marque Nobel et fabriquera jusqu’à nos jours les poupées M&T. Sa dernière sera une Emilie, en 1986. Les poupées M&T sont toujours fabriquées à Etain (55) par la société Petitcollin.

29,00


Quantité:

ISBN: 9782716315920
Titre: Les poupées de Modes & Travaux – Depuis 1951
Parution: 21/11/2016
Nombre de pages: 180
Format: 23 x 23

A propos de l'auteur
Elisabeth Chauveau, titulaire d’une maîtrise d’Histoire et d’une licence d’Histoire de l’Art, se passionne depuis son enfance pour les poupées. Ancienne Présidente du centre d’études et de recherches sur la poupée (CERP), elle est l’auteur de nombreux articles sur le sujet et de livres de référence : «Petitcollin, Histoire d’une fabrique de poupées et de jouets depuis 1860», « Les poupées Raynal, la marque de qualité, histoire d’une fabrique 1922-1979 », « Poupées et bébés en celluloïd » parus chez le même éditeur.
Elyane Jamard-Lacroix, ancienne kinésithérapeute, est aujourd’hui secrétaire général du CERP. C'est une grande passionnée et spécialiste des poupées de Modes & Travaux.
Annick Buchy est Présidente de l’association Ouest Poupées Club. C'est une grande passionnée et spécialiste des poupées de Modes & Travaux.